art contemporain - Galerie Nathalie Béreau
Accueil du site > Français > Expositions 2017 > Chai Pierre & Bertrand Couly > Janvier - Février 2017 : Territoires de Madlen Herrström

Janvier - Février 2017 : Territoires de Madlen Herrström




Madlen Herrström, Empreinte cercles

Les œuvres de Madlen Herrström exposées au Chai Pierre & Bertrand Couly par la Galerie Nathalie Béreau sont un condensé de ce que donne à voir l’artiste depuis plusieurs années.
Quelques unes datent de 2010-2015, mais la plupart ont été réalisées en 2016 et sont inédites.
Diverses techniques se côtoient, sont mixées sans préférence particulière de la part de l’artiste, même si le papier prédomine.
Peinture, dessin, photographie, et sculpture offrent ainsi aux visiteurs une expérience nouvelle de l’espace d’exposition - à différentes échelles -, allant de dessin de format modeste (Empreinte cercle, 30x40cm) à une large toile (Terres rouges, 2014, 2x2m) enveloppant le regard.
"Territoires", le titre de l’exposition, ... c’est ce que marque Madlen Herrström entre la Suède et la France, entre Paris et la Touraine où elle vit. Arpenter, sillonner, s’imprégner de l’horizon, de la ligne de vision, de l’atmosphère brumeuse, floutée, ou au contraire absorbée par une lumière cristalline. Ses dessins sont comme des projections mentales de ce ressenti : la ligne exulte ("Peinture", 2012-2015), ou au contraire se fait sobre d’un bord du cadre à l’autre (Terres rouges, 2014) emmenant le regard dans une promenade de surface mais aussi, dans les profondeurs de la matière grâce à la superposition de strates transparentes fonctionnant tel un palimpseste.

Madlen Herrström, Reality is now

Ce jeu de transparence n’est pas seulement une expression de matière, elle fait véritablement sens pour l’artiste en tant que je/jeu du miroir, du double que l’on retrouve dans d’autres œuvres (gravures et dessins).
Ainsi Fossiles, 2016 sont des dessins sur papier plié tel une carte marine, puis travaillé à l’encre avec pour motif celui du fossile.
Chez Madlen Herrström les dessins ne représentent pas, ils évoquent.
Là, chaque cadre ainsi créé par la pliure contient un fossile, succession de petites lignes hachées, serrées finement.
Chaque élément semble rangé, à sa place, méthodiquement, mais on est en fait dans une expression poétique du classement naturel des choses.
Le papier est également travaillé de manière plus aléatoire au verso créant ainsi des ombres par transparence. Le pli du paysage, ou celui de l’âme, crée ainsi des zones d’ombre ...
On retrouve ces plis, failles, fissures dans l’installation de 5 éléments sculptés dans du bois d’acacia intitulée "Reality is now", où le bois strié en profondeur créent des lignes de surface mais aussi en relief. L’installation peut se lire de gauche à droite ou vice-versa, selon si l’on croît ou décroît. Mais de quelle réalité s’agit-il ? Celle de l’artiste au moment de la conception de l’œuvre ou celle de celui qui se l’approprie ? Il y a une dynamique dans les œuvres de Madlen Herrström qui questionne notre rapport au temps.

Madlen Herrström, Modular red land Madlen Herrström, Modular red land

Dans d’autres œuvres le motif de la tête s’est vu recouvert par l’artiste de sillons, de lignes, de paysage. Notre paysage mental est fait de sensations, d’appréhensions mais aussi de souvenirs, créant une cartographie évolutive.
On retrouve ce principe dans les trois photographies (Traversée, 2016) présentées à l’exposition : les lignes d’une carte s’estompent ou se densifient, créant une toile d’araignée, ou bien évoquant les tests de Hermann Rorschach.
Madlen Herrström semble ainsi nous amener à une nouvelle réalité, faite d’empreintes, la sienne, la nôtre, et Paysages écrits, 2016 en fait partie combinant ainsi le principe du paysage révélé - même si quasi abstrait - et le travail de tampons de lettres. L’écriture plastique rejoint la lettre, calligraphie d’un autre ordre.
Nathalie Béreau, décembre 2016

Madlen Herrström, Fossiles Madlen Herrström, Fossiles


Madlen Herrström
Née à Stockholm, Suède en 1958
Travaille et vit en Touraine, France et à Vejystrand, Suède. Expose depuis 1987.

Etudes
1979 -1986 Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris
1984 Art Student’s League, New York
1978 Ecole des Beaux-Arts d’Aix en Provence

Projets curatoriaux
2014-15 Prime Matter - Teckningsmuséet, Laholm, Suède
2016 Akroma, projet autour du dessin

Expositions (sélection récente)
2016 Galerie Nathalie Béreau c/° Chai Pierre & Bertrand Couly, Chinon, "Territoires", F
Galleri NP33, Norrköping, "Balanslinje", S
Galerie Synthèses, Bruxelles, B
2015-16 TECKNINGSMUSEET, "PRIME MATTER", Laholm, S
2015 Galerie Synthèse Bruxelles, "Variations sur le thème du dessin" Krapperups KONSTHALL, S
Galerie La Métisse d’argile, Hair invite Herrström, F
Galerie La Métisse d’argile, Herrström invite Hair, F
2014 Galerie Synthese, Bruxelles, "Skylines", B
Gallery « Larry’s corner », "Overseas-overpaints", Stockholm, S
Gallery Senaspace, collective, drawings, "Prime Matter", New York, Usa
Pumphuset KONSTHALL, Landskrona,Borstahusen, "Tracks&stuff", S
2013 Galerie Synthèse, Flash Black, (collective), B
Galerie La Métisse d’argile, "Mirages", F
2012 Galerie Synthèse, Bruxelles, "Intermezzo", B
2011 TCG Nordica ART CENTER, Kunming, / M.Blankenberg / "Latitude 59,9", CH
Galerie aux 4 vents, St Julien le Montagnier, F
Galerie Synthèse, Bruxelles, B
Galerie Synthèse, ART on PAPER-Art FAIR, Bruxelles, B
City Gallery,Sofia, poetry ev./Anders Hallengren, Bulgarie
Galerie la Métisse d’argile, St Hippolyte, F
2010 KONSTHALL, Tomelilla, "Crosspoint", / poète A.Hallengren , S
Galleri Tcg nordica, Mariannelund, “Food and freedom”, S
Galerie Synthèse, Bruxelles, "Autour du dessin", B
Galleri Sander, Norrköping, "Utmarksfärden"/A.Hallengren, S

Représentation
Collections privées en Europe et USA
Tecknings Museum, Laholm, S
Tomelilla Konsthall / Bibliotek, S
Länsmuseet, Halmstad, S
Landskrona Museum S
Norrköping Museum, S
Rockefeller Center Chase Manhattan Bank NY, USA
Scandinavian Bank NY, USA
Norwegian Bank NY, USA
Region Skåne, S
Region Halland, S
City of Lund, S
City of Copenhagen, Danemark
City of Landskrona, S
City of Angelholm, S
Vejbystrands Bibibliotek, S
Göteborgs kulturnämnd, S
Falkenbergs Kultur Förening, S
Institut Médiascopie, Paris, F
L’Observatoire du Débat Public, Paris, F
Collection livres pauvres, Prieuré St Cosme, Tours, F

Publications
« Kärleken är inte ett ord »(Love is not a word) 5 ex. texte Anders Hallengren
« ALONE TOGETHER » texte Anders Hallengren Typography 100 ex.
« Pentagrams/pentagramme » edt Sander english&german Anders Hallengren 2012
“Territoire extérieur” collection “le frau”-O.Fix/ texte Anders Hallengren 2011
“Fente de l’amour” collection “le frau”- Odile Fix /texte C. Veschambre 2011
“Crosspoint” catalogue Artcenter Tomelilla S 2010
“Utmarksfärden” Book /Anders Hellengren 2010
“ID” catalogue Kulturcentrum, Ronneby S 2009
“Pentagram” livre /Anders Hallengren 2009
“Hokus Pokus Filiokus” catalogue Drawing Museum S 2008
“La petite” centre national du livre, 2001
“Château de Tours” catalogue 2000
“Abstrakte Landschafte” catalogue 1989
“Blue-Greys Asbaek pilou” catalogue 1989

Livres pauvres avec Daniel Leuwers, Michel Butor, Alain Freixe, Nuno Judice, Anders Hallengren, Hubert Lucot, Antoine Emaz, Armand Dupuy,Dominique Sanpiero, Thésée, Jacques Lorichi, Pierre Dhainant, Henri Droguet, Helen Stafford, Christiane Veschambre, Odile Fix, Max Fullenbaum, Andrée Apercelle, Frederic Jacques Temple, Annie Salager, Carla Gavioli, J.J Philippe, Pierre Bourgounioux, Werner, Luis Mizon, Joël Bastard, Marcel Cohen...



Madlen Herrström, Terres rouges, 2014, Acrylique

 
Accueil du site | Contact | Plan du site | Colophon | ©Nathalie Béreau | facebook Facebook |   English | Suivre la vie du site RSS 2.0