art contemporain - Galerie Nathalie Béreau

Ralph Samuel Grossmann




CV, textes, les différentes séries > Ralph Samuel Grossmann

14 - 24 septembre : "Désirella", Ralph Samuel Grossmann, photographie et vidéo à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine

La création artistique et culturelle dans le patrimoine, le patrimoine comme support de la création contemporaine
"Sites patrimoniaux et monuments historiques représentent un terrain d’expression pour la création contemporaine, que ce soit au travers de créations in situ, jouant ou composant avec le lieu, le monument, ou qu’il s’agisse de l’exposition d’œuvres existantes dans des sites ou des monuments. A ce titre, l’intervention des lieux patrimoniaux au sein du processus de création peut être plus ou moins active, depuis la simple fonction de support à celle de véritable partenaire et acteur culturel, dont l’action participe de manière durable au maillage culturel du territoire.
Avec le thème Patrimoine et création, les Journées européennes du patrimoine permettent de présenter les différentes formes de création qui s’expriment dans les lieux patrimoniaux et de montrer comment le patrimoine peut être le support de la création contemporaine."
extrait du dossier de presse du Ministère de la Culture

© Ralph Samuel Grossmann, Le Gladiateur, C-print

© Ralph Samuel Grossmann, Le Gladiateur, C-print

"Jouir de la beauté

L’allée d’un bois, la sculpture d’une femme dans son élan, un couple enlacé. Le décor semble dressé pour les "Egarements du cœur et de l’esprit". La photographie exalte la beauté sublime de jardins d’agrément, coulisses d’une sensualité à fleur de pellicule. Des cercles colorés surgissent ça et là dans l’image, comme une prolifération abstraite et inopinée, se chamaillant dans les branches, courant à la surface des sculptures. D’autres continuent leur course sur des fonds d’un blanc immaculé, à la brillance jouissive. Ces sphères acidulées, telles des pixels d’un film imaginaire, semblent venir d’un monde virtuel. Et pour cause. Ralph Samuel Grossmann utilise de façon originale et nouvelle les ressources de la photographie numérique, pour créer, non pas l’image attendue des acteurs de ce scénario, mais des tableaux abstraits et haptiques. La jouissance esthétique renforce le désir de l’objet. Un rapport érotique à la photographie se dessine. Avec ces images se joue l’acte sans fin, et pourtant toujours fini, de s’avancer dans l’objet, sans pouvoir s’en défendre."

Christine Macel



 
Accueil du site | Contact | Plan du site | Colophon | ©Nathalie Béreau | facebook Facebook |   English | Suivre la vie du site RSS 2.0