art contemporain - Galerie Nathalie Béreau
Accueil du site > Français > Archives Expositions > Expositions 2010 > Calligrâme de Letellier et Nakamura

Calligrâme de Letellier et Nakamura




Les artistes Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura ont été sélectionnés dans le cadre du Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire sur le thème : Les jardins, "corps et âme", du 29 avril au 17 octobre 2010. Leur jardin n°21 s’intitule "Calligrâme"

Présentation du jardin "Calligrâme"

Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, Jardin n°21, Calligrâme, Chaumont-sur-Loire, 2010, vue générale
Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, Jardin n°21, Calligrâme, Chaumont-sur-Loire, 2010, vue générale

Au Japon le papier permet de correspondre avec les Dieux soit sous forme de petits papiers pliés accrochés aux arbres soit lors des cérémonies où le prêtre shintoïste béni les fidèles avec un rameau de papier. En japonais, Kami veut dire à la fois papier et Dieu.
Partant de cette relation entre le corps et l’esprit le couple d’artistes franco japonais Miki Nakamura et Jean Michel Letellier en collaboration avec les 2 architectes Hélène Lemerdy et Michaël Ripoche ont imaginé un jardin dont les allées forment l’idéogramme de l’âme : Tamashi.
Le jardin offre la découverte des œuvres de papier réalisées avec l’écorce de mûrier. Seuls des végétaux utilisés pour la fabrication du papier ont été sélectionnés, papyrus, graminées, bouleau, peuplier, bambous. L’absence de fleurs concourt à accentuer l’effet vibratoire provoqué par les feuilles et leurs nuances.
Concepteurs : Hélène Le Merdy, Agence Bontemps Le Merdy, architecte DPLG, Michaël Ripoche, ingénieur horticole, Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, artistes, France & Japon. Sponsors : Saint Gobain, Philips (le jardin a été sélectionné pour être éclairé la nuit)

Objectif :

Sérénité, apaisement, communion avec la nature sont les médicaments spirituels de l’âme. A l’inverse des jardins secs qui se contemplent de l’extérieur, dans ce jardin, la végétation protège le visiteur du monde et l’invite à une approche très originale du papier à la fois à travers les œuvres et la végétation. Comme dans un jardin Zen le gravier des allées symbolise l’eau de la rivière, en résonance avec la vie qui passe.
Trois bancs installés au centre et en périphérie des allées incitent les visiteurs à une pause destinée à la contemplation.

Explication des œuvres :

Miki Nakamura utilise le liber de l’arbre, partie entre l’écorce verte et le cœur, c’est le réseau des canaux empruntés par la sève, la partie vivante de l’arbre qui permet à celui-ci de croître. Le travail de l’artiste met en évidence ce réseau qui devient la trame structurelle de ses créations.

Torii : littéralement : "là où sont les oiseaux" est un portail traditionnel japonais ayant pour fonction la séparation symbolique du monde physique et du monde spirituel, chaque torii traversé lors de l’accès à un temple doit être retraversé dans l’autre sens afin de revenir dans le monde réel.
L’artiste a déposé une offrande au pied du Torii comme symbole de l’âme qui s’échappe du corps.

Awa ou bulles en japonais. Présentées dans des bambous contemporains (tube en résine acrylique) l’installation des bulles est un rappel de l’importance de l’oxygène dégagée par les végétaux.

Les fleurs : les seules fleurs du jardin. Evocation de la fragilité et de l’impermanence.

Jean Michel Letellier a réalisé ces stèles dont le papier en est l’âme, et le verre ou la résine sa protection à l’image des vitraux d’une église traversés par les rayons du soleil évoquant l’existence du spirituel. La nuit, l’écran formé par le papier capte l’éclairage électrique et irradie de façon magique et mystérieuse.

La fontaine improbable : 1.20 x 0.80m, inclusion de papier dans la résine acrylique. Représentation de l’eau. En résonance à l’œuvre de Miki Nakamura, Bulles : l’eau et l’oxygène sont les éléments indispensables à la vie sur terre.

Tourbillons : 1.70 x 0.80, insertion de papier dans du verre feuilleté. Représentation du mouvement.

Ascension : 1.80 x 0.80, insertion de papier dans du verre feuilleté. Monter aux cieux, c’est symboliquement rejoindre le domaine divin.

Rhizomes : 8 volumes de 2.30 x 0.40m, insertion de papier teinté au brou de noix dans du verre feuilleté. Erigées comme les piliers d’un temple, les stèles représentent l’attrait du végétal vers le ciel.
Textes : Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura

Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, Jardin n°21, Calligrâme, Chaumont-sur-Loire, 2010
Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, Jardin n°21, Calligrâme, Chaumont-sur-Loire, 2010 sculpture Rhizome

Les sculptures de Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura présentées à l’occasion des Jardins de Chaumont sont disponibles à la vente sur demande à la Galerie >
Contact


Informations pratiques

Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
T 02 54 20 99 22
contact@domaine-chaumont.fr

Pour s’y rendre :
Chaumont-sur-Loire est situé entre Blois et Tours, à 185 kms de Paris.
Autoroute A10 et A85, sortie Blois ou Amboise. Nombreux trains directs chaque jour sur la ligne Paris Austerlitz – Orléans – Tours, arrêt à Onzain.

Horaires :

- du 1er avril au 30 juin : de 10h à 18h30
- du 1er juillet au 31 août : de 10h à 19h00
- du 1er septembre au 30 septembre : de 10h à 18h30
- du 1er octobre au 04 novembre : de 10h à 18h00

Plus d’informations à propos des artistes à la rubrique >
Artistes représentés

Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, Jardin n°21, Calligrâme, Chaumont-sur-Loire, 2010, détail
Jean-Michel Letellier et Miki Nakamura, Jardin n°21, Calligrâme, Chaumont-sur-Loire, 2010, sculpture Rhizome, détail



 
Accueil du site | Contact | Plan du site | Colophon | ©Nathalie Béreau | facebook Facebook |   English | Suivre la vie du site RSS 2.0