art contemporain - Galerie Nathalie Béreau

Mars - Avril 2013 : BD/Carnets de voyage




Paella, BD ?
Yann Breton et Lapin, carnets de voyage au Japon

Exposition du 9 mars au 7 avril 2013

Peintures, dessins, carnets, mais aussi livres, pour aller à la découverte de trois univers.

A l’occasion des 20 ans du Festival de Bandes Dessinées de la ville de Chinon, la galerie Nathalie Béreau propose ainsi une exposition qui porte un autre regard sur des personnages de BD célèbres, à travers les dessins et peintures de l’artiste Paella.

Le Japon, pays du manga sera quant à lui représenté par deux carnettistes qui ont posé leur plume sur le papier lors de leurs séjours au Pays du soleil levant.
Le premier, Yann Breton, autodidacte, marié à une japonaise, a l’occasion de séjourner régulièrement dans ce pays ; il s’est concentré en particulier sur les îles.
Le second, au surnom amusant de Lapin, illustrateur français déjà reconnu, installé à Barcelone, croque son quotidien lors de résidences tant en France qu’à l’étranger.
Le Japon a été l’une de ses étapes.
Les deux ont été exposés à Clermont-Ferrand au Rendez-vous du carnet de voyage (14ème édition cette année).


Lieu :
Chai Pierre et Bertrand Couly
Rond-Point des Closeaux, Route de Tours
37500 Chinon
Tél : 02 47 93 64 19
Entrée libre tous les jours : 10h-12h30 / 14h-18h30
www.pb-couly.com
contact@pb-couly.com

Commissaire de l’exposition / presse : Galerie Nathalie Béreau, Chinon
Présente au vernissage et sur RdV / Tél pro : 06 79 71 26 44

Paella
De Paella Chimicos (1985-1999) à PAELLA ? (2000-...) "C’est en 1985 que ce fils d’immigrés Espagnols (né en 1962) choisit de stigmatiser son identité artistique en mélangeant façon Scrabble les lettres de ses nom et prénom. Son engagement pictural est total. Il s’enferme dans l’idée obsessionnelle de questionner à la fois le plan du tableau et l’espace conventionnel qu’il présente en tant que fenêtre ouverte sur un autre monde. Un personnage aux membres élastiques lui est dévolu, qui va s’étirer en tous sens pour vivre pleinement ces limites spatiales. D’ailleurs dans les 80’s Paella se présente souvent comme un nouveau Mondrian figuratif. Car le corps de cette créature n’est en fait que lignes agençant l’espace bidimensionnel. Une particularité qui persiste à ce jour est que cet humanoïde est affublé d’une spirale en place du visage, comme un sourire sans fin.
Parallèlement à sa peinture Paella en fait un archétype qui lui sert à exprimer des idées politiques sur des affichettes qu’il colle par milliers sur les gouttières parisiennes, perpétuant l’esprit de Mai 68, et faisant de lui l’un des acteurs historiques de ce que l’on nomme aujourd’hui le "Street Art".
En 2000, l’artiste remet en question les règles de son travail en ouvrant son champ d’expérimentation. Il associe texte et image peinte dans une équivocité destinée à faire vaciller l’esprit du spectateur en perturbant son interprétation. Fait rarissime chez un peintre de son niveau, il s’oblige a adopter une manière différente à chaque nouvelle étape de son travail, allant de l’inspiration classique ou BD à l’expressionnisme en passant par le graffiti dans un maelström technique. D’où cet usage constant de la référence, de la parodie, de l’assertion, afin de nous mettre en confiance de prime abord.
En une centaine d’expositions personnelles en France et en Europe Paella a démontré qu’il était un de nos plus assidus expérimentateurs plastiques contemporains."
Pourquoi "BD" ?
"L’idée première de cet ouvrage était de rassembler les œuvres paellesques ayant un lien avec le 9ème Art. Cela aurait été réducteur et finalement a prévalu le projet de réaliser un album atypique à l’image de Paella, c’est à dire comme un maelström de ses créations plastiques et interventions urbaines sur ces trois dernières années en un Bazar Décoiffant." (...)
Pour l’exposition au chai Couly :

- peintures, dessins (en vente)
- Nouveau catalogue "Paella ? BD ?", 2013 (16 €, en vente à l’exposition)

"Lapin est un illustrateur ambulant qui ballade ses carnets et ses crayons dans la rue, un bar, dans le métro, à Istanbul ou Tokyo.
Dessiner est pour lui le moyen de se souvenir de chaque moment, et de les vivre pleinement. Lapin a déjà rempli autour de 150 carnets inspirés de son quotidien, et apprécie particulièrement de dessiner sur de vieux carnets de comptabilité qu’il trouve au marché aux puces. Et pour Lapin, un bon calepin doit contenir 2 choses : des dinosaures et des vieilles bagnoles.
Entre 2 ballades, Lapin dessine pour la mode, la publicité ou l’édition, entre Paris et Barcelona."
Pour l’exposition au chai Couly :

- présentation du carnet original du voyage au Japon
- facs-similés de carnets de voyage : "Istanbul”, “lapin à Carcassonne”, “lapin à Saint-Emilion" (20 €, en vente à l’exposition)
- deux kakemonos inspirés de son carnet de voyage au Japon et spécialement réalisés à l’occasion de l’exposition. Digigraphie sur tissu, tirage limité à 5 ex. (en vente)

"Yann Breton voyage pour gribouiller ou gribouille pour voyager. Surfeur et donc forcément amateur d’îles plantées au beau milieu de l’océan, il relate dans ses carnets ses coups de cœurs et impressions les plus fortes. Le Japon est un archipel éparpillé de plusieurs milliers d’îles, îlots, et autres terres émergées.
Ces carnets sont une invitation à rencontrer les japonais des îles qu’elles soient quasi désertes, glaciales ou tropicales. Les impressions de voyages ainsi recueillies montrent l’extrême diversité de ce pays et la possibilité pour le voyageur de s’y perdre agréablement.
Le carnet de voyage original est constitué de six carnets. Six îles sont présentées, de la plus grande à la plus petite, un carnet par île : Honshu, Miyajima, Kansai Airport, Niijima, Ojima, Okinawa."

2012 Expositions aux médiathèques d’Issy les Moulineaux, de Noisy le Sec, Choisy le Roi, Loudéac
Carnettiste invité au Week-end du Carnet de Voyage de Beaurepaire Exposition à la Japan Expo, Paris
Prix 2012 de la jeunesse, salon international du livre insulaire à Ouessant
Exposition à l’office de tourisme de Clermont-Ferrand pour le « 13ème Rendez-Vous des carnets de voyage à Clermont-Ferrand »
2011 Second du prix du Public du Salon des Carnets de Voyage de Clermont Ferrand
2010 Musée de la Poste pour l’exposition « Carnets de voyage... le monde au bout des crayons »
2009 Salon des Carnets de Voyage de Clermont-Ferrand

Pour l’exposition au chai :

- présentation de 4 carnets orignaux de voyages au Japon
- présentation de 18 digigraphies qui reprennent des pages des carnets
- 4 aquarelles originales inspirées des voyages (en vente)
- 2 livres tirés de ces carnets (en vente) : "Japon, Itinéraire de voyageurs", Editions Nomades (16 €, en vente à l’exposition) et "Contes du Japon", Editions Reflets d’Ailleurs (Prix 2012 de la jeunesse, salon international du livre insulaire à Ouessant)/ (16,50 €, en vente à l’exposition)



 
Accueil du site | Contact | Plan du site | Colophon | ©Nathalie Béreau | facebook Facebook |   English | Suivre la vie du site RSS 2.0